Développer l’engagement de ses collaborateurs

//Développer l’engagement de ses collaborateurs
image-affaires

L’étude Gallup (2011-2012) révèle que seulement 9% des salariés en France sont engagés envers leur organisation.

La relation positive entre engagement des collaborateurs et différents comportements et attitudes positifs au travail (diminution de l’absentéisme, du turnover et des intentions de départs, augmentation de la motivation, de la performance…) a été largement démontré au travers de diverses études. Pourquoi alors ne pas miser sur le développement de l’engagement ? Peut être parce que l’une des clés est de répondre au besoins des collaborateurs avant tout. Or la bureaucratie et la hiérarchie ancrées dans notre culture économique relègue cette préoccupation aux plans secondaires, lorsque cette préoccupation est présente…

Répondre aux besoins des individus

Posez-vous la question, comme la pose Isaac Getz lors de ses conférences, face au 9% d’individus engagés, « est-ce que les 81% restant étaient non engagés quand ils ont été recrutés? ». La réponse sera forcément non car on ne recrute pas une personne qui ne nous semble pas engagée, impliquée et motivée. Une entreprise n’est rien sans les hommes et les femmes qui la compose. Peut être serait-il temps de remettre en question l’environnement, les ressources et l’ambiance de travail. Les besoins des collaborateurs  (autonomie, d’affiliation et de compétences) trouvent-ils satisfaction dans ce cadre qui leur ait offert? 

Un collaborateur engagé devient ambassadeur de l’entreprise

Au-delà des effets positifs relevés précédemment, un collaborateur engagé parlera naturellement  de façon positive de l’organisation qui l’emploie autour de lui. Rien de plus difficile que de « vendre » un produit auquel on ne croit pas… De plus, qui mieux que les individus qui composent l’entreprise pourront parler d’elle de façon véritable? De ce fait il est primordial que chacun soit engagés envers l’organisation au travers de sa conviction des valeurs véhiculées.  En effet, il est bien plus facile de vanter les mérites et la plus value des choses pour lesquelles nous sommes intimement convaincus.

Il s’agit avant tout d’être vrai

Des études ont démontré le rôle important du recrutement et de l’intégration des nouveaux collaborateurs dans le développement de l’engagement. En effet, le lien se fait notamment au travers de la cohérence entre les informations véhiculées au cours de la phase de recrutement (créations d’attentes du candidat envers l’entreprise) et la réalité perçue au cours des premiers mois. Le risque, qui ne doit absolument pas être négligé, est que le candidat perçoive un décalage entre ses attentes et la réalité suffisamment important pour créer une rupture. Cette rupture concerne la relation d’emploi entre les deux parties et est directement liée à différents comportements contre-productifs ainsi que le développement de Risques Psychosociaux.
Cette notion de cohérence renvoie au respect et à la confiance comme étant à la base de la relation d’emploi.

Un résultat encourageant pour conclure

D’après une étude publiée par Ipsos en 2013, 96% des DRH sont convaincus que la transparence des informations concernant l’entreprise est primordial pour l’attraction de  futurs collaborateurs notamment pour la correspondance des valeurs. Ceci est un bon début, il suffit maintenant de le mettre en pratique !


Pour aller plus loin :
Delobbe, N., Herrbach, O., & Lacaze, D. (2005). Comportement organisationnel-Vol. 1: Contrat psychologique, émotions au travail, socialisation organisationnelle (Vol. 1). De Boeck Supérieur.
-Collaborateurs ambassadeurs : le nouveau visage des entreprises (repéré à l’url : http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/collaborateurs-ambassadeurs-le-nouveau-visage-des-entreprises.html)

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.